Le programme d’élevage

Le programme d’élevage :
Ce programme décrit la stratégie à suivre pour réaliser l’objectif d’élevage défini :

  1. La description des informations sur lesquelles la sélection est basée.
  2. La méthode d'évaluation concernant le bagage génétique souhaité pour les caractéristiques d’élevage des chevaux individuels dans la population.
  3. Les systèmes de sélection.
  4. L'évaluation des résultats de la sélection.

L'objectif d'un programme d’élevage est de progresser non seulement à court terme, mais aussi à long terme.
Il est donc important que cette politique d’élevage maintienne une variation génétique suffisante au sein de la population. Il est primordial de limiter l'augmentation de la consanguinité dans l'élevage fermé des chevaux frisons, d'autant plus qu'elle est à l'origine de défauts héréditaires et d'une condition physique réduite (fécondité, résistance
aux maladies, longévité, etc.).

1.1 Information :
Afin de pouvoir sélectionner les caractéristiques indiquées dans l'objectif d’élevage, il est nécessaire de déterminer les bases sur lesquelles  la sélection se fait. Les critères de sélection sont basés sur les exigences suivantes :

  • Les caractéristiques sont celles visées par l'objectif d'élevage lui-même, ou devraient être fortement en corrélation avec celui-ci.
  • Les caractéristiques doivent pouvoir être mesurées ou évaluées avec précision.
  • Les caractéristiques doivent être suffisamment définies par l'hérédité (h2).

Dans certains cas, les sources indirectes d'information sont plus significatives que l'information directe. Par exemple, les allures en main sont considérées comme une source indirecte d'information pour l’aptitude au sport. Les caractéristiques démontrent une corrélation raisonnable et plus d’informations  sont disponibles plus tôt concernant les allures en main, comparées à celles  obtenues lors du sport de compétition.  De même, les tests d'aptitude pour les caractéristiques de l'usage ont une grande importance comme informations indirectes.

1.1.1 L’extérieur :
L'évaluation de l'extérieur est d'une grande importance pour l'élevage de chevaux frisons.  L’extérieur est évalué dans toutes les catégories d'âge : des poulains aux chevaux plus âgés. Cette évaluation est à la base de l’admission des juments au stud-book ; elle tient un rôle déterminant pour l'attribution de primes, registres et prédicats.  Elle constitue une partie importante dans la sélection de l'étalon. L'évaluation et la sélection basées sur l’extérieur participent aux objectifs d'élevage suivants :

  1. Caractéristiques de la race : cela se fait lors de l'évaluation de l’extérieur.
  2. Aptitude au sport : les caractéristiques de l’extérieur fournissent cette information. Les pas de base en sont un critère important. A part cela, le frison est également jugé sur des caractéristiques fonctionnelles (en fonction du sport) notamment sur sa constitution.
  3. Durabilité : différentes caractéristiques de l'extérieur (constitution et jeu de jambes) donnent de l'information sur la durabilité d'un cheval. Le jugement de l'extérieur consiste à décrire  22 caractéristiques linéaires et à  évaluer  5 caractéristiques principales.  L’évaluation des 5 caractéristiques principales (type de la race, constitution, jeu de jambes, pas et trot) détermine l'obtention d’une prime et par là même l’inscription au  registre.  Une description précise de la façon de juger l'extérieur est donnée par les directives pour l'évaluation linéaire de l'extérieur.  Les règles concernant les évaluations de l'extérieur se trouvent dans le règlement de l'admission

1.1.2 Aptitude au sport
L'information directe quant à la prédisposition au sport provient des résultats du sport de compétition. Ces données sont utilisées par le KFPS pour la sélection des étalons plus âgés, pour l’élevage  (règlement de l’examen raccourci), l'évaluation de la descendance des étalons du stud-book (règlement de sélection des étalons), l'évaluation des lignes généalogiques dans la sélection des jeunes étalons, l'attribution du prédicat de performance des juments, etc... Les données en ce qui concerne le sport de compétition ont un certain nombre de limites. Les données ont un h2 relativement bas (grande influence du cavalier/meneur) et ne sont disponibles qu’à un âge relativement  élevé.  Il est à noter que  le nombre de chevaux frisons utilisés dans le sport de compétition est (encore) relativement faible. Pour cette raison, les différents tests d'aptitude jouent un rôle important dans l'élevage des chevaux frisons. Ces informations connaissent un h2 relativement élevé (ABFP) et seront disponibles rapidement.

Le KFPS utilise les tests d'aptitude suivants :

  1. L'examen central : dans le cadre du processus de sélection, les étalons sont soumis à un test de performance de 70 jours. Les chevaux sont jugés sur les allures de base (pas, trot, galop) et leur aptitude comme cheval de selle, de carrosse ou d'attelage.
  1. L'ABFP (test d'aptitude et d’utilisation des chevaux frisons) : c’est un examen de 5 semaines pour les chevaux à partir de 3 ans, durant lesquelles ils sont entraînés et évalués. Les chevaux sont jugés sur les allures de base (pas, trot, galop) et leur aptitude comme cheval de selle, de carrosse ou d'attelage.
  2. L’IBOP : ce test juge les chevaux sur base d'une épreuve au choix : sous la selle, en carrosse ou d’attelage. Les chevaux sont jugés sur les allures de base (pas, trot, galop) et leur aptitude comme cheval de selle, de carrosse ou d'attelage.

1.1.3 Caractère
Globalement, le caractère  se distingue par :

  1. Son dynamisme : le frison est zélé, persévérant et volontaire pour exécuter le travail demandé.
  2. Le confort d’utilisation : en lien avec son honnêteté et sa fiabilité.

Ces deux caractéristiques sont évaluées au cours de l'examen central et lors du test ABFP. Ceci permet de comprendre le caractère d'un étalon et en même temps de sa descendance. Ces deux aspects sont supposés se contredire. En effet, le danger existe qu'une sélection plus intense pour l’aptitude du cheval au sport se fasse au détriment du confort d'utilisation du cheval frison.

1.1.4. Caractéristiques de santé
Le relevé et la sélection des caractéristiques de santé sont en plein développement. Dans les années à venir, les caractéristiques de santé joueront un rôle plus important dans la gestion de l'élevage. Globalement, ces caractéristiques peuvent être divisées ainsi :
- vitalité (durabilité et maturité)
- fécondité (étalons et juments)
- résistance aux maladies
- anomalies héréditaires

Les caractéristiques de santé sont en partie liées à la consanguinité. Il existe, de ce fait, une double approche les concernant : d'une part, une sélection  pour ces caractéristiques et, d'autre part, une politique d'élevage  qui vise à réduire la consanguinité.

1.2 Estimation de la valeur d'élevage :
Les différences que nous observons entre les groupes de descendants d'étalons ou de juments ne sont que partiellement de nature génétique et proviennent pour  moitié de l'étalon. On sait qu'un étalon a parfois plus et de meilleures opportunités qu'un autre. Pour avoir une bonne idée de la prédisposition génétique d'un cheval (généralement les étalons), les données brutes doivent être corrigées pour tenir compte des facteurs non génétiques. C'est l'essence même de l'estimation de la valeur d'élevage. Le KFPS utilise pour cela le modèle BLUP (Best Linear Unbiased Prediction). En estimant la valeur d'élevage des étalons, une correction par  rapport à la qualité des mères des descendants est faite.  Les autres facteurs inclus dans le modèle d'estimation sont :
- l'âge
- le juge
- le sexe
- l'évaluation

Chaque cheval de la population a une valeur d'élevage. Pour un poulain, cette valeur est la moyenne des valeurs des deux parents. Plus tard, la performance du cheval sera prise en compte dans l'estimation de la valeur d'élevage et ensuite plus tard dans les informations de la descendance. Plus la progéniture d'un étalon est évaluée, moins l'information de celui-ci ou de ses parents sera prise en considération.

Les valeurs d'élevage BLUP sont estimées par les caractéristiques linéaires d'extérieur (basées sur l'information du score linéaire) et  appréciatives pour l’aptitude pour le sport (basées sur l'information provenant des tests ABFP).

1.3 Sélection :
L'essentiel de la sélection est d'identifier les parents qui devront produire la prochaine génération de poulains. Pour cela, il faut faire la distinction entre étalons et juments. En fait, seule la sélection des étalons a lieu et ce ne sont que les descendants d'étalons approuvés qui seront enregistrés dans le registre principal. Dans le cas des juments, la sélection indirecte se fait par le biais d'un système de primes et de prédicats, les meilleures juments étant utilisées plus fréquemment pour la reproduction.

1.3.1 Sélection des étalons
La sélection des étalons se fait en deux phases. Au cours de la première phase, les étalons sont approuvés sur la base de leurs propres performances durant  l'admission des étalons et l'examen central,  ou au moyen d'un examen abrégé. Dans la deuxième phase, les étalons admis du stud-book sont évalués sur base de leur descendance.

1.3.1.1 Admission des étalons / Examen central
L’admission des étalons comporte trois inspections. Après la troisième, les étalons sont désignés pour l'examen central. Pendant tout le processus, les étalons seront comparés aux critères minimaux de la sélection.
Après l'examen central, on prend en compte tous les critères jugés tout au long du processus pour décider de l'inscription de l'étalon dans le registre du stud-book.
Les règles concernant la sélection des étalons se trouvent dans le règlement de sélection des étalons.

1.3.1.2 Examen abrégé
Dans le but d'améliorer les aptitudes au sport de la population, la gestion prévoit une procédure de sélection pour l'admission dans le registre du stud-book des étalons de 8 ans minimum ayant réalisé de  très hautes performances sportives. On retrouve ces règles dans le règlement de l'examen abrégé.

1.3.1.3 Examen de la descendance
Bien que l'approbation des (jeunes) étalons soit basée sur les meilleures informations du moment (pedigree et performances personnelles), cela ne garantit pas que ces étalons transmettent réellement un patrimoine génétique  de qualité. Pour avoir une bonne idée de la véritable prédisposition génétique d'un étalon, il faut évaluer un nombre suffisant de descendants.  L’examen sur la descendance consiste à évaluer la progéniture (poulains et chevaux adultes) du point de vue de l’extérieur, de leur aptitude au sport (20 descendants sont évalués lors d’un test ABFP), et des anomalies héréditaires éventuelles etc...
Des étalons peuvent être rejetés sur base de l’examen des descendants. Les données issues de l'examen sur la descendance fournissent des informations précieuses lors de la sélection des étalons.

1.3.2 Sélection des juments
La sélection directe de juments ne se fait pas. Les descendants de juments admises dans le registre principal y sont à leur tour inscrits, quelle que soit la qualité de la jument (à condition que le poulain descende d'un étalon approuvé par le KFPS). De façon indirecte une sélection se fait parmi les juments au moyen d'un système de primes et de prédicats, qui définissent la qualité d'une jument.   Les prédicats sont basés sur la qualité de la jument (extérieur et aptitude  pour le sport) ou sur la qualité des descendants (extérieur et aptitude  pour le sport). Les juments de meilleure qualité produiront plus de descendants. Les descriptions des prédicats sont précisées dans le règlement d'enregistrement du stud-book.

1.4 Évaluation :
Si les objectifs ne sont pas atteints, la politique d'élevage et la sélection doivent être évaluées et modifiées. Cela fait de la politique d'élevage un processus cyclique. Un outil utilisé par le KFPS dans l'évaluation est la tendance génétique pour les caractéristiques des objectifs d’élevage. En se basant sur la valeur moyenne d’élevage d'une caractéristique par année de naissance, il est possible de déterminer si des progrès ont été réalisés. Un autre outil est, par exemple, la tendance à la consanguinité.