La consanguinité

La consanguinité

Dans une population fermée comme celle du KFPS, la consanguinité joue un rôle important dans la politique de reproduction. Le fait est que la consanguinité au sein de la population des chevaux frisons a trop augmenté au cours des dernières décennies. Il y a deux raisons principales pour lesquelles il est essentiel de mettre la consanguinité sous contrôle. Premièrement, une forte augmentation de la consanguinité signifie que la variation génétique diminue. La variation génétique est la base du progrès génétique. Choisir et s'efforcer de maintenir la variation devront donc aller de pair. La deuxième raison principale est le fait que la consanguinité est la cause de l'apparition de défauts héréditaires. Des tares telles que l'hydrocéphalie et le nanisme peuvent être directement attribuées à la consanguinité. En outre, la consanguinité a une influence négative avérée sur les caractéristiques dites d'aptitude physique, telles que la fertilité, la résistance aux maladies, etc. Une distinction doit être faite dans la politique entre la consanguinité au niveau du cheval individuel et la consanguinité au niveau de la population.

La consanguinité au niveau du cheval

Le KFPS conseille aux éleveurs d'éviter la consanguinité lors de la saillie. A titre indicatif, il est recommandé que le coefficient de consanguinité d'une combinaison ne doive  pas dépasser 5%. Ce coefficient de consanguinité est calculé sur 5 générations. Mais dans la réalité, calculé sur plusieurs générations, ce pourcentage de consanguinité est beaucoup plus élevé.

La consanguinité au niveau de la population

Pour limiter la croissance de la consanguinité au niveau de la population, le KFPS utilise deux méthodes. Tout d'abord, des restrictions de saillies pour les étalons sont appliquées afin de limiter l'influence des étalons individuels en particulier. Ensuite, le rapport du pourcentage de parenté est utilisé dans la sélection des étalons. Le pourcentage de parenté indique le degré de parenté par rapport à la population. Les étalons ayant un faible taux de parenté ont un avantage pour être sélectionnés. Le KFPS se fixe une augmentation de la consanguinité de la population inférieure à 1% par génération.