par Denise

Nieuwe link

Précisions pour la saison d'admission 2018

Comme chaque année, une fois la saison d'admission achevée, une évaluation générale a été faite.  On a profité de l'hiver pour apporter des améliorations et analyser minutieusement toutes les règles et directives applicables aux admissions. 

L'année passée, en concertation avec les associations d'élevage, une procédure unique pour les admissions de championnat lors des journées d'élevage a été convenue.  Ceci a été bien acceuilli, et sera donc de mise pendant la saison prochaine.  Ce sera aussi le cas pour l'inversion des rubriques ‘Poulains’ et ‘Montée en Grade’,  si elles se passent dans la même piste d'admission.  En commençant par les juments stambook dans ces pistes, on constate moins d'attente.  L'année passée des cartes de notes pour les rubriques ‘Montée en Grade’ et ‘Juments Ster’et ‘Hongres Ster’ ont été introduites.  Pendant la saison prochaine, ces cartes seront de nouveau diffusées.  Les notes sont également employées pour l'évaluation des valeurs d'élevage.  Des améliorations ont été apportées à l'Admission Centrale, bien qu'elles ne soient pas encore toutes visibles du fait du déménagement de  l'Admission Centrale vers l'intérieur, suite à des conditions météorologiques diverses (l'intention est d'aggrandir les pistes à l'extérieur et de remplacer les clôtures).

Les admissions.
Dans un souci d'efficacité, les admissions après les tests IBOP et l'admission servant uniquement à l'intégration dans le studbook sont éliminées.  Vers la fin de la saison au mois d'octobre, une ré-admission supplémentaire sera prévue pour les chevaux de la dernière admission studbook.  Les admissions après les tests ABFP sont maintenues de janvier à mai, lorsque la première admission studbook commence.  Par la suite, les chevaux peuvent être présentés aux admissions régulières.  Ermelo ne  figure plus comme lieu d'admission, et sera remplacé par Nunspeet.

 

L'évaluation des poulains.
Un nombre de modifications seront introduites dans l'évaluation des poulains.

Le pas à la longe
Il n'y a que peu de corrélation entre le pas du poulain et celui observé lors de l'intégration dans le studbook.  Nous pensons pouvoir mieux juger le pas lorsque les poulains sont présentés à la longe.  Notre expérience lors des admissions de championnat des poulains est positive.  L'intention est que pendant le pas qui suit la mise en position, le présentateur mène à la longe tant la jument que le poulain.  Après, le poulain pourra trotter librement.  Il est conseillé de s'exercer au préalabe chez soi.

LeDéveloppement’ devient ‘Jeu de jambes’
Le jeu de jambes est une caractéristique importante en relation avec l'usage et la durabilité.  Jusqu'à présent, chez les poulains nous n'employions ce point que pour la note de la constitution.  Ceci n'est plus adéquat.  En plus, nous avons le désir d'aligner le plus possible l'évaluation des poulains sur celle des chevaux plus âgés, pour rendre possible une meilleure comparaison.  C'est la raison pour laquelle il a été décidé de supprimer la note relative au  développement.

Elle est remplacée par une évaluation du jeu de jambes.  Développement et hauteur de jambes sont jugés dans la note pour la constitution.  Etant donné que les poulains sont encore en pleine croissance, on considère surtout la conformité de la jambe antérieure (les extrêmes étant cagneux et panards),  la position de la jambe postérieure (entre sabrée et droite) et la vigueur du jeu de jambes.

Les Mouvements comptent double
Afin d'accentuer davantage la qualité du mouvement lors de l'attibution des primes, le pas et le trot des poulains comptent double par rapport aux notes pour l'extérieur (type de race, constitution, jeu de jambes), comme c'est le cas pour les chevaux plus âgés.  Les exigences de mouvement sont supprimées.

Attribution des primes
L'attribution des primes est fonction des points obtenus pour les cinq caractéristiques :
1ère prime : race+constitution+jeu de jambes + 2x pas +2x trot  ≥ 50 points
2ème prime : race+constitution+jeu de jambes + 2x pas +2x trot  ≥ 46 points et < 50 points
3ème prime : race+constitution+jeu de jambes + 2x pas +2x trot  ≥ 40 points et < 46 points

pas de prime : race+constitution+jeu de jambes + 2x pas +2x trot  <  40 points ou si une (ou plusieurs) des caractéristiques est un 4 ou si deux (ou plus) des caractéristiques sont un 5.

Une application pour score linéaire
Cette année, le jury va faire usage d'une application  permettant le score linéaire et l'incorporation des notes d'admission.  Jusqu'à présent les scores linéaires étaient introduits manuellement au bureau du studbook, mais dorénavant l'application permettra de les introduire par voie digitale, ce qui rendra disponibles encore plus rapidement les résultats de l'admission.

Interprétation du formulaire score linéaire
Pour une interprétation correcte du formulaire ‘score linéaire’ il est important de savoir que le score  part de la moyenne de la race, et non pas de la moyenne d'une caractéristique.  Un score de 25 correspond donc avec la moyenne de la race.  Parfois, ceci est égal à la moyenne d'une caractéristique (par exemple l'exactitude de la jambe antérieure), dans d'autres cas cela ne l'est pas.  Pour la caractéristique orientation du torse par exemple, un score de 25 signifie une orientation lègèrement inclinée vers le bas, vu que  le cheval frison moyen de nos jours est bâti en légère inclinaison descendente.  Une faute d'interprétation courante est de penser que le score de 25 correspond à une orientation du torse parfaitement horizontale, étant le milieu des deux extrêmes 'descendant' et 'montant'.   Ici, un score de 35 signifie une orientation du torse parfaitement horizontale.  Les scores optimaux par caractéristique sont représentés par les surfaces en gris.

Position correcte de la jambe postérieure.
La jambe postérieure du cheval frison devient de plus en plus sabrée.  La caractéristique linéaire 'Position jambe postérieure' est la seule qui montre une tendance négative (défavorable).  Une jambe postérieure sabrée ou courbée est indésirable d'un point de vue usage (moins de force) et durabilité (risque accru d'usure).  Ceci vaut également pour une jambe postérieure droite.  Il est nécessaire de sélectionner plus strictement  la courbure (et la rectitude) de la jambe postérieure.  La position de la jambe postérieure revêt donc une importance accrue au sein de la note composée pour le jeu de jambes.  C'est la seule façon de garantir qu'une jambe postérieure trop sabrée ou trop droite obtienne une importance suffisante dans l'évaluation du cheval, et de ce fait dans les valeurs d'élevage des étalons qui transmettent un jeu de jambes sabrées ou droites.  Un bombement à l'arrière de l'os du canon juste en-dessous du jarret est indésirable, surtout en combinaison avec une jambe postérieure sabrée.

Retour